GUIDE POUR LES NOUVEAUX ETUDIANTS GUINEENS 2010

Publié le par L'AGEAP

 

GUIDE POUR LES NOUVEAUXETUDIANTSGUINEENS 2013 PAU

 

 

I. Les premières démarches à faire

IL FAUT PREVOIR UN MINIMUM DE 1000€ (il faut tout faire pour avoir ce montant avant votre 1er virement) POUR FAIRE FACE A VOS PREMIERES DEPENSES. Ceci comprenant :

1. Droits d'inscription 170 à 330 €
   Sécurité sociale étudiante obligatoire(VITTAVI ou LMDE ):

c'est l'assurance qui vous couvre en tant qu'étudiant, elle est obligatoire 200€

Vous pouvez souscrire à une mutuelle (non obligatoire) en plus de cette assurance ou solliciter la CMU(1) qui est gratuite (sous conditions de ressources)


2. Loyer: 136 à 300 € (+ 1 mois de caution)

il faut chercher un cautionnaire : C'est donc un lourd engagement du cautionnaire en votre faveur qui est à ne pas du tout négliger.

Les jeunes qui cherchent ou ont trouvé une location doivent généralement présenter une caution locative (1) à leurs propriétaires ou à leurs agences immobilières et avancer un dépôt de garantie (2) à l'entrée dans les lieux et cela les met souvent en difficulté.

 

Afin de répondre à ce problème, le Conseil régional d'Aquitaine a mis en place les garanties CLÉ Aquitaine :

- La « Garantie de Loyer » est une garantie de paiement de loyer et des charges locatives, qui permet aux jeunes de présenter une caution locative à leur bailleur.

- La « Garantie de Prêt » est une garantie de remboursement de prêt, qui permet aux jeunes de solliciter plus facilement un emprunt bancaire pour financer leur dépôt de garantie.

Ces deux garanties peuvent être cumulées.

 

(1) Les propriétaires de logements ou les agences immobilières demandent généralement à leur futur locataire qu'un « garant » se porte caution pour payer directement ses loyers en cas d'incapacité.
Cette caution solidaire constitue donc une garantie de paiement des loyers souvent exigée par les propriétaires et les agences immobilières, avant de signer le contrat de location.

(2) Un dépôt de garantie constitue une somme à avancer par le locataire à l'entrée dans les lieux et qui permettra de financer d'éventuelles dégradations à la fin de la location.
Il est limité à 1 mois de loyer hors charges pour la location de logements non meublés.

 

A l'heure actuelle, cette possibilité de caution de concerne pas la cité universitaire CORISANDE D'ANDOINS

 

3- Ouverture de compte bancaire : elle est gratuite dans toutes les banques.

S'approcher de la banque pour savoir les dossiers à fournir pour ouvrir le compte.


4- Après que vous avez réglé les deux 1er points expédier le plus rapidement possible dans un délai de trois mois le document à l'OFII (voir la partie Démarche de validation du visa)

Carte de séjour 58 € (visite médicale)


5- Le transport (2): 1 euros le ticket mais toutes les administrations étant relativement proches, il est possible de s'y rendre à pied.

6- Alimentation (il est conseillé de faire ses courses à LIDL ou LEADER PRICE de préférence. Pour les produits africains, il y a 2 boutiques Rue CARNOT)

Ustensiles de cuisines 50 €
+ micro-ondes 50 €

7- dépenses mensuelles d'alimentation 100 €
8- Fournitures scolaires (LECLERC, Top office …) 40 €


Pour tous les lieux mentionnés ci dessus, vous pouvez vous référer au plan de la ville ou demander l'aide d'un ancien.



II. La colocation entre ancien et nouveau


A. L'arrivée du nouvel étudiant

    1. Si l'intéressé n'a aucun contact ici, il peut se rendre immédiatement au CLOUS pour avoir le contact de l'Association
    
    2. Dans le cas où il a un contact, ce contact doit le présenter à l'asso. Et c'est à l'association de décider qui va héberger   le nouveau étudiant.


B. L'explication des conditions de vie en colocation au nouveau étudiant

     C'EST AU NOUVEAU DE GÉRER SON PROPRE BUDGET!!!
   
     1. Il faut expliquer au nouveau étudiant que être nourri et logé ici en France, c'est un luxe!!!!Ici, malheureusement, ce n’est pas au pays.
En même temps, il doit y avoir un respect mutuel entre les 2 colocataires. Le nouveau n’a pas se soumettre  à l'autorité de l’ancien : le nouveau et l'accueillant doivent se partager les tâches au sein de leur hébergement.
Dans la mesure de son possible, l'ancien peut aider le nouveau dans ses démarches.

     2. Dans le cas où ils ne s'entendent pas, le nouveau ou l'ancien peuvent consulter l'association pour qu'elle trouve une solution à leur problème

     3. Dans le cas où l'ancien n'est pas disponible pour aider le nouveau dans ses démarches, il faut qu'il le précise à l'asso qui trouvera qqn pour l'aider.





III. PROCEDURE DE VALIDATION DE VOTRE VISA DE LONG SEJOUR

 

 

OFII 2009-06-18

NOTICE A L’ATTENTION DES TITULAIRES

D’UN VISA AUTORISANT A SEJOURNER EN FRANCE SANS CARTE DE SEJOUR

Les autorités françaises vous ont délivré un visa de long séjour qui vous autorise à séjourner aux conditions suivantes :

 

Vous devez veiller à ce qu’un cachet portant la date de votre entrée en France soit apposé sur votre passeport par la police aux frontières.

 

Si vous transitez par un autre Etat Schengen, ce cachet devra être apposé par les autorités compétentes de l’Etat de transit. Dans ce cas vous serez présumé être entré sur le sol français au plus tard cinq jours après cette date ;

 

Une fois en France, vous devrez compléter le formulaire intitulé « demande d’attestation OFII » qui vous a été remis avec votre visa par les mentions de votre date d’arrivée en France, vos coordonnées en France et le numéro du visa qui vous a été délivré, afin que l’OFII puisse vous convoquer pour une visite médicale, une visite d’accueil ou un rendez vous afin d’attester de votre présentation dans ses services.

 

Vous devrez adresser ce formulaire dès votre arrivée en France (envoi recommandé avec accusé de réception) à la direction territoriale de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII) de votre lieu de résidence en France

 

Vous joindrez à votre envoi la copie des pages de votre passeport où figurent les informations relatives à votre identité, le cachet apposé par la police aux frontières (ou par les autorités de l'Etat de transit), portant la date de votre passage de la frontière et le visa qui vous a été délivré.

 

Vous serez convoqué par l’OFII dans les trois mois après votre entrée en France pour bénéficier de la visite médicale et/ou de la visite d’accueil. A cette occasion vous devrez vous munir :

- de votre passeport,

- d’une photo de face tête nue,

- d’une attestation de domicile en France (quittance de loyer, facture d’électricité, de gaz, d’eau ou de téléphone fixe à

votre nom ou, à défaut, une attestation d’hébergement)

- éventuellement, du certificat médical si vous avez passé la visite médicale avant votre départ pour la France.

Pour plus d’information connectez vous sur www.ofii.fr ;

- du montant des taxes (c'était 55 euros pour l'année scolaire 2009-2010) à acquitter à l’OFII : pour connaître le montant de la taxe à payer, se connecter sur www.ofii.fr.

 

Une fois ces formalités accomplies, votre passeport avec ce visa et la mention par l’OFII de l’accomplissement de ces formalités vous autorisera à séjourner légalement pendant la durée de validité du visa.

Le non accomplissement de ces formalités dans le délai de trois mois vous exposerait à faire l’objet de procédures pour séjour irrégulier.

 

Dans le courant des deux derniers mois avant l’expiration de la validité de votre visa, si vous souhaitez obtenir un renouvellement de votre autorisation au séjour, vous devrez vous rendre à la préfecture de votre lieu de résidence pour y déposer une demande de carte de séjour. Le personnel d’accueil vous remettra les imprimés nécessaires et vous indiquera les pièces justificatives à fournir, qui pourront varier en fonction du motif de votre séjour.

Le non respect de ce délai vous obligera à rentrer dans votre pays d’origine afin de solliciter un nouveau visa.

 

Pour plus d’information consultez le site www.ofii.fr

Vous trouverez ci-dessous le modèle de l’attestation qui a dû vous être délivrée par votre consulat.





(1) - Complémentaire santé, il faut déposer un dossier de demande de CMU à la sécurité sociale. CMU : La couverture maladie universelle complémentaire vous permet d'avoir le droit à une protection complémentaire santé gratuite. C’est donc la possibilité d’accéder aux médecins, à l’hôpital, etc., sans dépense à charge et sans avance de frais.

La CMU complémentaire vous est accordée pour un an sous conditions de ressources : l’ensemble des ressources du foyer des 12 mois précédant la demande est pris en compte et ne doit pas dépasser un plafond.

La CMU complémentaire prend en charge le ticket modérateur en soins de ville (consultation et prescriptions) ou à l’hôpital, le forfait hospitalier et, dans certaines limites fixées par la réglementation, les dépassements tarifaires pour prothèses ou appareillages (principalement en dentaire et en optique). Vos soins sont pris en charge à 100 % en tiers payant (3) et les professionnels de santé ont l’obligation de respecter les tarifs reconnus par la sécurité sociale.

Vous pouvez faire gérer votre couverture complémentaire par votre régime de sécurité sociale de base ou par un organisme complémentaire (mutuelle, société d’assurances, institution de prévoyance) qui s’est inscrit sur la liste des organismes volontaires.

Les dossiers de demande de CMU complémentaire sont instruits par les caisses d’assurance maladie. (26 bis, avenue des lilas, 64000 PAU, tél : 3646)

(3) Les dépenses de santé sont prises en charge par :

- la sécurité sociale, à hauteur de 70% pour les consultations dans le parcours de soins, 65% pour les médicaments à vignette blanche, 60% pour les analyses de laboratoire, ...,

- le patient, pour les sommes restantes. Cette part correspond au ticket modérateur .

Le tiers payant consiste pour le patient à ne pas faire l'avance des sommes laissées à la charge de la sécurité sociale. Le professionnel de santé est remboursé directement par l'assurance maladie.



(2) Bus, Pour pouvoir avoir droit à cette aide, il faut avoir la CMU. Une fois cette condition remplie, il faut s'acquitter de la somme de10€ pour pouvoir bénéficier d'une carte permettant un usage illimité du bus pour 1 an

Commenter cet article